ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

Alan Roura - Contraint d'abandonner la Route du Rhum 2014

L’histoire était trop belle. Un tout petit budget, un bateau confié avec amour comme un passage de relai, une solidarité merveilleuse avec tous les amis de la Mini Transat … Les soucis techniques et la météo exécrable prévue dans le Golfe de Gascogne ont eu raison ce matin de l’enthousiasme d’Alan Roura. Alan ne repartira pas de Roscoff.

Rappel des faits :
Lun 3 nov 8h40 : Alan signale une avarie de gréement et une voie d’eau non identifiée. Il fait route vers Roscoff
Lun 3 nov 19h00 : Alan arrive à Roscoff. Ses amis prennent en charge les réparations et oeuvrent toute la nuit pour remettre Exocet en état.
Mar 4 nov 10h15 : Alan repart de Roscoff, prêt à attaquer pour rattraper la flotte.
Mar 4 nov 13h30 : Alan signale deux nouvelles avaries - barre cassée et fuite de ballast. Il fait demi-tour et revient à Roscoff.
Mer 5 nov 8h25 : Après avoir étudié les réparations sur le bateau avec Elie Canivenc et analysé la météo, Alan prend la décision de ne pas repartir.

Alan Roura :

« C’est plein de petits soucis accumulés. Je n’ai plus confiance en Exocet pour partir. Avec un bateau, on forme un couple, on a le droit de s’engueuler mais pas au départ pour 3 500 milles. Le divorce est là. La météo annoncée est exécrable, si je repars, je dois dans tous les cas faire une autre escale à la Corogne. Donc il n’y a plus de course qui existe. Or je suis parti pour une course. Si c’est pour convoyer un bateau jusqu’aux Antilles, faire 8 000 milles juste pour faire l’aller-retour, cela n’a pas d'intérêt. Par ailleurs, les soucis ne sont pas tous résolus. il y a quelque chose qui ne marche pas dans le système de ballast. Il faut prendre une décision et je crois que le bateau restera là. J’annonce l’abandon d’Exocet sur la Route du Rhum 2014. »

Stéphane Bise,au nom des partenaires d'Alan :


« Trianon et l'ensemble des partenaires de ce magnifique projet félicitent Alan pour son courage et son abnégation. Sa décision est sage et courageuse. Indépendamment de la passion que l'on peut y mettre, la loi du sport est implacable et il faut s'y soumettre avec fairplay. Alan nous a fait vivre quelques mois d'intense bonheur et d'amitié sincère, merci ! Nous l'admirons et croyons en lui, rien n'y changera. Il y a apparemment toujours un sens à ce qui nous arrive dans la vie, l'essentiel est de le découvrir. Tous ensemble, soutenons-le et aidons-le à regarder avec confiance le soleil poindre à l'horizon ! »

 

20140915BKROURA 1126

Facebook Slider
Facebook Slider