ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 78 - Message du bord

Il est dans les 5h du matin, nuit noire, bateau sur la tranche, à sauter les vagues… Et oui, je suis à 80° du vent dans un bon 25 noeuds de vent et ça envoie grave !!!

Je ne passe pas en dessous des 15 noeuds de vitesse en ce moment, ça fait plaisir, même si à bord la vie commence à être dure. Je n'ai absolument pas l'angle de vent que la météo avait annoncé, c’est un angle de vent défavorable pour le dessin du bateau, mais bon, ça ne change pas grand chose, c'est juste plus désagréable. Mais ça avoine ! Dans ce genre de conditions, de ce que j'ai appris du bateau, il ne faut garder trop de voiles à cette allure. Alors je passe cette phase de vent « fort » sous deux ris dans la grand voile et mon petit J3. Une voilure de fillette, mais je ne tiendrai pas plus de toile et je n'irai pas forcément plus vite.

Rich est dans des conditions différentes et va pouvoir faire du Nord plus vite, au portant, mais va très vite tomber dans un vent faible. Cali et Fabrice ont de la pression eux, mais ne devraient plus la garder très longtemps, ce qui va me permettre de recoller un maximum avant de rentrer dans la molle et le près pendant trois jours.

J'essaye d'aller le plus vite possible pour ne pas perdre une minute, les 100 jours sont encore possibles à atteindre et je ne compte pas laisser les copains partir si vite. Oh que non !

C'est un peu punk à bord là quand même, il faut se réhabituer. On vient de faire deux mois de portant dans une houle assez longue et là, ce sont des petites vagues casse-bateaux. Avec la vitesse du bateau, je suis à 50° du vent apparent, c'est vraiment pas mal de tenir ce genre de vitesses dans ces angles de vent là.

Ça va encore durer la journée, pour se calmer en fin d'après-midi, avant de tomber au petit matin du 23. Ce qui me laisse encore 24 heures à foncer pour essayer de rattraper Cali !!!!! Mission : La Fabrique à l'attaque ! Le sommeil, on verra ça dans la molle, hein mon petit ?

Bon allez, c'est l'heure du café, p'tit dej avec oeufs brouillés en poudre avec pain sous vide. Ahlala, ça envoie du rêve ! J'avoue ne pas être très petit-déjeuner, mais une bonne petite baguette, confiture, croissant avec du Nutella, un bon café italien bien serré et un jus d'orange pressé… Il faut imaginer tout simplement. C'est comme le repas des enfants perdus dans Peter Pan, il faut de l'imagination !

Facebook Slider
Facebook Slider