ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 77 - Message du bord

Oulah, je suis à la bourre pour mon message du bord !! Bon, alors !…

Bah tout va bien, nuit très, très compliquée avec un vent instable, en force et en angle, dans une brume à couper au couteau. Rien d'extra mais voilà, j'arrive à tenir ma petite moyenne de 10 noeuds au près serré. Je trouve que je n'avance pas assez, mais la mer est très croisée, je prends des algues assez souvent, donc marche arrière en IMOCA, de nuit, c'est génial ! 

Mais bon, parlons peu parlons bien, ils ne sont pas si loin devant les deux là. Va falloir, dès que le vent monte et tourne, envoyer du lourd. J’ai bien parlé à la Bigoudène cette nuit, en m'excusant d'avance, lui dire qu'elle allait en prendre plein la gueule dans les jours à venir. Le seul souci ,c’est qu'il vont probablement toucher du vent avant moi et au travers, le pire angle de vent pour La Fabrique… Du coup, il faut espérer qu'ils restent dans la molle qu'il va y avoir juste après ça et que j’arrive à revenir pleine balle.

D’ici là, il va y avoir un bon 25/30 noeuds pendant quelques heures, ça va être sport mais ça va surtout être cool, de faire de la route, pas forcément dans la bonne direction mais ça paiera par la suite. Je pense pouvoir réussir à tenir leurs vitesses dans ce genre de conditions, bien réglé et bien équilibré. Je l'ai déjà poussée dans ce même cas de figure et les 15 noeuds de moyenne tiennent bien.

Les routages me donnent six jours pour me retrouver entre Sao Polo et Rio, ensuite les vent seront normalement bons pour aller chercher le Pot au Noir. Donc si tout se passe bien, ça risque d'aller assez vite pour sortir de cette zone assez compliquée.

À bord on est à fond, musique brésilienne, café, on attend le soleil maintenant ! Et le vent…

Facebook Slider
Facebook Slider