ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 35 - Message du bord

C'est une journée absolument magnifique qui se lève dans le Sud de l’Indien. Je pensais que le froid était déjà bien arrivé, mais cette nuit j'ai connu le pire. 

Je suis descendu au 44°Sud pour empanner et ne pas passer la « nuit » - qui ne dure que quelques petites heures ici - proche de la zone des glaces. Un choix qui, j’en ai peur, m’a fait perdre quelques milles. En babord amures, le bateau marche bien, mais ce matin, sur tribord, impossible avec la houle croisée de pouvoir faire une route et une vitesse correctes... On apprend de ses erreurs, là j'ai bien merdé cette nuit. Quand je vois ce que j'ai pris ! Mais pourquoi je suis allé là ? Alan ! Youhoooo on se réveille, il va falloir te sortir les doigts là !

En mode doudoune, bonnet, ne manque plus que les skis ! Mais les couleurs sont absolument magnifiques. L'océan est assez foncé, avec l'écume blanche et ce ciel qui sort de je ne sais où. On dirait une photo dont Belou (photographe du team Un Vendée pour La Suisse) a retouché les couleurs tellement c'est incroyable.

Je fais route assez Sud encore, pour changer de bord dans l’après-midi et peut-être ne plus avoir à empanner pendant 24 heures. Je me réchauffe à l’intérieur, une bonne soupe à la main. Et oui, aujourd'hui c'est l'Escalade pour nous les Suisses, alors fêtez ça bien !!!

Moi ici, c'est la bagarre : je suis à la même vitesse qu'Éric, on n’arrive pas à se détacher l'un de l'autre. Ça se joue à 2 milles depuis 24 heures, nos vitesses sont identiques. C'est une super flotte celle où je suis, on s'écrit entre nous, on parle de nos soucis, de nos humeurs et on avance tous plus ou moins à la même vitesse. Il y a beaucoup de jeu et c'est très motivant. Devant, ça va freiner aujourd’hui, ce qui va nous permettre de recoller une chouille si la mer nous le permet.

Le moral n’est pas trop mal, j'aurais bien aimé avancer plus cette nuit et recoller Enda, mais ça va venir... C'est déjà absolument génial de jouer la 16ème place avec un aussi vieux bateau.

Voilà pour aujourd’hui, quoi dire d’autre à part que j'attaque du mieux que je peux. On verra demain si l'option de rester proche de la zone des glaces aura payé ou pas ! 

Facebook Slider
Facebook Slider