ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 31 - Message du bord

Bonjour à tous, nous sommes aujourd'hui le 06/12 et dehors, une nouvelle guerre se prépare pour les quelques prochaines heures, avant de toucher des vents « normaux ». Je fonce, deux ris et trinquette, en moyenne à 15/16 noeuds. La mer est assez propre pour le moment et la nuit fut bonne. J'ai ralenti pour ne pas prendre de risque, le ciel était très nuageux, ce qui annonçait un possible orage. Et ici, les orages ne sont pas gentils, ça monte vite à 40 noeuds de vent, sans savoir pourquoi.

La Fabrique file, se rapprochant de plus en plus de Rich Wilson et d'Eric Bellion. En attendant, j'apprends l'Irlandais depuis 3 jours : Enda et moi sommes côte à côte et c'est bien sympa !

Aujourd'hui est un grand jour puisque je vais passer le cap de Bonne Espérance dans quelques heures. Il n'y a pas de mot pour décrire ce que je ressens, simplement de la fierté je crois. Il y a 3 ans (et deux jours), je passais la ligne d'arrivé de la Mini transat. Je rêvais du Vendée depuis des année. Avec Aurélia, on a monté un dossier de sponsoring en voyageant en camion autour de l'Europe et tout s'est enchaîné : Route du Rhum, Transat Jacques Vabre... et aujourd'hui me voilà en train de passer ce fameux premier grand cap.

En début d’année, je vendais ma moto pour payer la place de port de Superbigou, pas un rond en poche, juste l'envie d'aller toujours plus loin et de réaliser ce rêve. Le projet a failli tomber à l’eau plus d'une fois, mais avec une équipe incroyable (bien que toute petite et faite de bénévoles), nous avons remis le bateau à neuf. Dur de se faire une place dans le milieu de la course au large, encore plus de trouver des sponsors à 23 ans. Mais certains nous ont fait confiance et nous y sommes parvenus. Chaque jour est un défi et une victoire, c’est pourquoi je tiens à remercier encore La Fabrique, Le District 11 de Cobaty, Prodis Security, Swisspro, Comptoir Immobilier, InoRope, Sensolar by LifeForce, Horus Network, le CCS Genève, la Ville, le Canton et la République de Genève, la SMT, le club nautique de Lutry, Prodi Cuisines, la Ville de Versoix, le Club 103 et tous les participants au crowdfunding. 

Merci de m’avoir mis en lumière après cette année passée dans l’ombre. Tout comme Conrad Colman, mon voisin de ponton. Combien de fois on a fait des nuits blanches avec nos équipes, à ne pas savoir si on prendrait le départ, faute de budget ? Mais l'envie d'aller au bout de cette aventure ne nous a jamais quittés. On n’était pas seuls, on avait des épaules pour pleurer, des bras pour bosser avec nous. Mais aujourd’hui, on est encore en course avec nos petits projets, nos petits budgets mais nos grandes ambitions. Et voilà où nous sommes ! Alors je voulais aussi dire à travers ce message un grand bravo à Conrad qui fait une course absolument incroyable. Comme il le dit si bien, on a beaucoup de mérite d'être là !

Je vois l'engouement autour de ce projet, l'ampleur que ça a pris. Je voulais juste vous dire merci de me suivre, merci de m'encourager, merci de tous vos messages. Aujourd’hui, je passe Bonne Espérance !!! Mais sans mon équipe, les potes qui ont aidé, la famille et les sponsors, je n'y serai pas arrivé. Alors vraiment, encore merci, j'espère qu'ils sont fiers d'où je suis, moi je le suis. 

La course est très dure, il y a de plus en plus de casse autour de moi. Je touche du bois, ma bonne étoile est toujours là. Ce soir, le prochain point que je vise, c'est le cap Leeuwin. Un océan nous sépare et, même si l'Indien ne me rassure pas forcément, je vais tout donner, encore et encore.

Mais ce soir c'est champagne à bord de La Fabrique, Mon village s'appelle Champagne !

Facebook Slider
Facebook Slider