ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 21 - Message du bord

Le froid est de retour et le vent bel et bien là ! Entre 17 et 20 noeuds au près le plus serré possible. Mais j'arrive à tenir une moyenne de 10,5 noeuds de vitesse, voire 11 noeuds si la mer se calme un chouille. Dehors, c'est toujours Bagdad, mais ça ne m’a pas empêché de dormir un peu cette nuit.

Je suis sous 2 ris, trinquette (J2), c'est la meilleure configuration pour passer la mer et faire du cap. Dans la journée, je vais sûrement pouvoir passer sous un ris, peut-être même sous grand voile haute. Mais le vent n'est pas forcément le souci principal. La houle est incroyable, avec en plus la mer formée par le vent, je monte des montagnes de 4 mètres en pleine face.

Hier, j'ai eu le temps d'affaler la grand voile et faire un chek complet avant que le vent ne rentre.  Rien à signaler, j'ai juste repris de la tension dans les lattes et quelques minutes d'effort plus tard, je reprenais ma vitesse. Il m’a bien fallu une bouteille d'eau pour faire passer tout ça et 4 seaux d'eau sur la figure. Mais ça y est, je rentre dans le vif du sujet de mon option. Ça va envoyer du steak ! Musique à donf et roule ma poule. J’ai aussi fait un chek du puit de quille et, pareil, impec' : lashings propres, poulies aussi. Y a plus qu'à se faire le grand huit des mers du Sud. Je suis excité ! Je sais que je peux le faire, je suis fait pour cette course. Alors en route la Bigoudène, tu vas mettre ta plus belle robe et faire en sorte que les concurrents te courent après et non l'inverse !

La nuit a été un super test pour la suite du programme, toujours rien  signaler à à bord. Même si plusieurs vagues m'ont fait traverser le bateau et entendre la coque s'écraser dans leurs creux... Planté jusqu'au cockpit et j'en passe. Mais aucun bruit suspect et à aucun moment je ne me suis dit que ça allait casser. Et ça, c'est une force pour plonger dans le grand Sud dans les jours à venir.

Je regarde la carto à chaque classement, voir les routes des copains, leurs caps, vitesses. J'étudie chacun de leurs mouvements. C'est osé ce que je tente. C'est sûr, avec un bateau ancien, faire le double de route pour espérer les remonter. Mais je vais commencer à pouvoir faire une route de plus en plus directe au fur et à mesure que j'avance. Normalement, demain soir c'est route sur Bonne Espérance avec une nouvelle phase de transition à passer, pour récupérer un vent plus ou moins portant. Et prendre les vent du Sud lundi soir, je l'espère .

Mais pour le moment c'est Beatles à fond pour lancer cette nouvelle journée.

A Block  !!!!!!

Facebook Slider
Facebook Slider