ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

JOUR 4 - Message du bord

Un nouveau jour s'est levé sur le Vendée Globe. Encore une nuit bien chargée, entre les cargos, des moment de pétole et la vue des concurrents qui s'envolent !

J'ai tout donné pour faire avancer le bateau mais les vents sont très instables. Ce matin, je suis toutes voiles dehors, à essayer de tenir mes 11noeuds de moyenne. Pas simple... 10 noeuds de vent pour le moment et ça va sûrement durer la journée ! Si tout va bien, dans la nuit je vais changer de bord pour foncer sur le Cap Vert et le Pot au Noir.

La chaleur arrive, je peux faire sécher mes bottes et le bonhomme. Le bateau va au top, rien à dire pour le moment. Juste pas de changement au niveau de l’angle du vent pour ma belle Bigoudaine, qui n'aime pas ces angles là !

Alors on sauve les meubles et on fonce avec l'espoir de recoller un peu la flotte.

Cette nuit, grosse peur à l'AIS quand j'ai vu Comme un Seul Homme débouler dans mon tableau arrière à 15 milles nautiques. Ca peut paraître énorme 15 milles d'avance, mais je veux vraiment garder mes distances. C'est déjà super de tenir un tel bateau avec ma vieille Bigoudaine.

L'Ambiance à bord est bonne, une bonne odeur de pied encombre mes narines mais sinon ça va ! Je me réjouis de faire route vers le Sud et récupérer les alizés pour faire de la vitesse.

Ici le petit Suisse à bord de La Fabrique et on est à block  !!!!

Facebook Slider
Facebook Slider