ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

Le bateau vu par… Yann Eliès

La Fabrique - Superbigou de son nom de baptême - est un bateau historique de la Classe IMOCA 60. Aux mains de Bernard Stamm pendant près de 10 ans, il affiche aujourd’hui l’un des palmarès les plus fournis et le plus grand nombre de milles au compteur parmi les 29 bolides amarrés au pontons des Sables d’Olonne (400 000 milles). Connu de tous, il a laissé bon nombre de souvenirs chez certains des plus grands marins et techniciens de course au large.


Parmi eux, Yann Eliès, qui a couru une Transat Jacques Vabre à son bord en 2005. 

Yann, quelle est votre histoire avec Superbigou ?

C’était l’aventure avec Bernard, j’ai déboulé là-dedans pour la Transat Jacques Vabre, pour préparer mon Vendée Globe, pour naviguer en IMOCA. Ils préparaient le bateau à deux, sans compter leurs heures, dimanches et jours fériés compris. Mais quand tu pars avec Bernard, tu y vas les yeux fermés, tu peux aller n’importe où, ça gèrera toujours. C’était un super apprentissage pour moi de naviguer avec un marin aussi talentueux. 

Le voir aujourd’hui sur la ligne de départ du Vendée Globe, 16 ans plus tard, ça fait quoi ? 

Pour un premier Vendée, c’est un super bateau. Le mât est top, le bateau est sûr, je ne vois pas ce qui peut arriver à ce bateau. Bernard lui a déjà tout fait (rires) ! 

Photo Elies 2

Photo Elies


À (re)lire aussi : Alan Roura vu par... Grégoire Surdez, reporter à la Tribune de Genève

Facebook Slider
Facebook Slider