ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

Actualités

Le contrôle sécurité, passage obligé

C’est un Alan concentré et attentif qui s’est prêté au contrôle obligatoire des équipements de sécurité. Tout à bord a été strictement vérifié : pyrotechnie, balises, radeau de survie, gilets, systèmes de transmission satellite, marquages spécifiques, trousse à pharmacie, etc.

Passer en revue l’ensemble des éléments aura pris pas moins de deux heures au skipper, mais ce temps est nécessaire pour en gagner en cas d’imprévu.
A la fin des contrôle, la personne en charge a confié : « Le contrôle sécurité d'Exocet s’est déroulé quasiment sans faute, il ne reste que quelques détails à mettre au point mais pour moi, il est prêt !  Pour la suite, j’ai confiance dans la capacité d’Alan à anticiper les choses et à faire face aux situations de la meilleure façon possible ».

« Je l’avais bien préparé. Je savais qu’il y avait certains points qui n’allaient pas passer. Ça ne m’a pas mis la pression, mais le téléphone satellite n’a - évidemment - pas marché au moment du test. Du coup on va le changer. C’était long... mais nécessaire. J’avoue que certains points ne me semblent pas forcément primordiaux » à déclaré pour sa part Alan.»

«  Je pense que c’est mon passif qui me fait être un peu distant de ces contrôles minutieux. Quand on a traversé le Pacifique avec mon père, on n’avait pas tout ça ! »

«  Il nous reste des bricoles à régler demain pour la contre-visite de jeudi. A part ça, je suis heureux, je profite des derniers jours à terre avec les copains, les amis, je fais de bonnes nuits. Je suis serein et pas stressé. J’espère que le bateau ne me fera pas un sale coup après le départ. Je l’aime, je lui donne de l’amour et on verra bien. »

Au programme des prochains jours : détente, avitaillement, accueil des partenaires et suivi des évolutions des fichiers météo.

Newsletter

Photo de la semaine

Alan, 12ème du Vendée Globe

FinishRoura 12th-300 

Facebook Slider
Facebook Slider