ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

Actualités

JOUR 45 - Et de deux caps !

Mardi 20 décembre à 12h11 TU (13h11 heure française), Alan Roura et son bateau La Fabrique ont franchi le cap Leeuwin, deuxième des trois grands caps du parcours du Vendée Globe 2016. Le jeune Suisse aura donc mis 44 jours et 09 minutes pour atteindre la longitude 115°08.18 Est, au Sud de l'Australie. Soit 14 jours, 1 heure et 28 minutes après avoir passé le cap de Bonne Espérance. La Fabrique, 15ème - en attendant les abandons officiels de Stéphane Le Diraison (La Compagnie du Lit - Boulogne Billancourt) et Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine) - pointe désormais à moins de 1 500 milles du Sud de la Tasmanie, point d'entrée dans l'océan Pacifique.

C'est à la tombée de la nuit australe, dans 23 noeuds de vent, qu'Alan Roura a coché le deuxième point de passage oblige de son tour du monde en solitaire. À une trentaine de milles de Fabrice Amédéo (Newrest - Matmut), le Genevois a bénéficié des magnifiques lumières du crépuscule pour faire péter sa bouteille de champagne, afin de se redonner un peu de pep's pour réattaquer, la 14ème place dans le viseur. Mais avant cela, Alan a tenu à partager sa joie par téléphone, visiblement très heureux, des sanglots dans la voix : « Je suis tout ému... Oh putain ! Je n’arrive pas à y croire, j’ai quasiment fait la moitié du tour du monde ! 15ème au passage de Leeuwin, c'est génial... » Officieusement déjà 13ème avant de récupérer officiellement deux places au classement, suite aux abandons de Stéphane Le Diraison et Thomas Ruyant, Alan a souhaité prendre des nouvelles de ses concurrents, compatissant pour le premier qui entame une longue route vers l'Australie sous gréement de fortune et rassuré pour le second qui devrait pouvoir ramener son bateau en Nouvelle-Zélande. Et tenu à rappeler que « ces deux places gagnées ne sont pas méritées, la 14ème le sera. »

La course avant tout

Car les larmes essuyées, le compétiteur a vite repris le dessus sur le benjamin émotif de cette huitième édition du Vendée Globe. Fabrice Amédéo souffrant de problèmes de grand voile, la 14ème place est en effet plus qu'accessible pour La Fabrique. « Je devrais passer Fabrice dans pas longtemps, s'est enthousiasmé Alan. On a pas mal discuté ces derniers jours, je ne le connaissais pas, il est vraiment super sympa. Il devrait renvoyer de la toile aujourd’hui mais pour l’instant je le défonce, je vais 5 noeuds plus vite que lui ! Ce n'est qu'une question d'heures... Et cette 14ème place, même si je ne la garde pas longtemps, je me serai battu pour elle. Je suis vraiment fier de moi, surtout que je ne pourrai pas faire beaucoup mieux au niveau du classement, à moins d'être un surhomme... Mais je me suis vraiment arraché. D'ailleurs, à chaque fois que je reçois un mail d'un autre skipper, ils hallucinent ! Alors je dis que je ne sais pas, je fais ma route, je fais du mieux que je peux. » Dans les temps à Leeuwin de Tanguy De Lamotte en 2012, Alan réalise en effet une superbe course depuis le départ, le 6 novembre dernier, à bord de son bateau "vintage". Et, s'il garde le rythme, devrait relever son objectif des moins de 100 jours puisqu'il y a quatre ans, le skipper d'Initiatives-Coeur avait bouclé la boucle en 98 jours, 21 heures et 56 minutes. Pour l'heure, place à la célébration avec champagne et choucroute, « pour imbiber un peu l'alcool, pour ne pas risquer de tomber avec la fatigue », aux blagues, Alan ayant entendu parler des prouesses vocales de Fabrice sur Petit Frère d'IAM et lui promettant un « battle de play-back à l'arrivée », et à la course, évidemment : « Je fais du 15/16 noeuds de moyenne avec des surfs à 18/20 noeuds, ça devrait mollir un peu pour reprendre du vent demain. Puis route vers la Nouvelle-Zélande. Pour le moment je navigue plus abattu que les autres, le long de la zone des glaces, raison pour laquelle je suis parfois plus lent. Mais demain, le vent va refuser et on naviguera plus serrés, donc ça ira mieux pour moi. Prochain point GPS demain : le cap Horn. Ça fait bizarre... » Entrée dans le Pacifique prévue dans quatre jours, pile à l'heure pour Noël ! 

TEMPS DE PASSAGE D'ALAN ROURA (LA FABRIQUE)

Équateur (aller) : le 20/11/2016 à 02h56 UTC, en 13 jours 14 heures 54 minutes

Cap de Bonne Espérance : le 06/12/2016 à 10h43 UTC, en 29 jours 22 heures 41 minutes
-> soit 16 jours 07 heures 47 minutes depuis l'équateur

Cap Leeuwin : le 20/12/2016 à 12h11 UTC en 44 jours 00 heure 09 minutes
-> soit 14 jours 01 heure 28 minutes depuis le cap de Bonne Espérance


CLASSEMENT DU 20 DÉCEMBRE 2016 - 11H UTC

1 - Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) à 8 178, milles de l'arrivée
2 - Alex Thomson (Hugo Boss) à 507,5 milles du leader
3 - Paul Meilhat (SMA) à 1 374,2 milles
...

15 - Alan Roura (La Fabrique) à 5 363,3 milles
16 - Enda O'Coineen Heerema (Kilcullen Voyager - Team Ireland) à 5 433,1 milles
17 - Rich Wilson (Great American IV) à 5 473,0 milles
...


MESSAGES DU BORD

JOUR 32 : Dure première nuit dans l'Indien
JOUR 33 : Vraiment pas les vacances à la mer !
JOUR 34 : 382 milles en 24h, pas mal !
JOUR 35 : Journée magnifique dans le Sud de l'Indien
JOUR 36 : 15ème avec ma Bigoudène !
JOUR 37 : Nuit agréable après journée sportive
JOUR 38 : Une date comme une autre, pas pour moi
JOUR 39 : Ce matin, j'ai largué ma balise qui va suivre les courants du Sud
JOUR 40 : Enlever son cerveau, mettre sa combinaison et prier pour que ça passe
JOUR 41 : Pas de mot pour décrire ce qui se passe
JOUR 42 : Nouvelle journée dans l'Indien... La grisaille disparaît 
JOUR 43 : C'est dimanche, mais pas de week-end ici !
JOUR 44 : Ce matin, c'est grand soleil !
JOUR 45 : Moins de 200 milles pour le passage de Leeuwin

Newsletter

Photo de la semaine

Alan, 12ème du Vendée Globe

FinishRoura 12th-300 

Facebook Slider
Facebook Slider