ALAN ROURA

Vendée Globe 2020

Actualités

Grand Prix Guyader, jour 2 : Premier podium pour Be.Brussels

Samedi, le vent soufflait, la pluie tombait et la brume reprenait ses droits sur Douarnenez. Après quelques tentatives de runs de 11h à 13h30, les Class40 du Grand Prix Guyader ont couru  deux parcours côtiers. Bilan de nouveau mitigé pour Be.Brussels mais toujours positif en fin de journée.

Une manche de 8, une manche de 3 !

Voilà le compte-rendu de la deuxième journée d’Alan Roura et du team Bel Yachting au Grand Prix Guyader. Une manche de 8, d’abord, car des conditions météorologiques musclées ont forcé l’équipage de Be.Brussels à s’élancer pour une tentative de record tardivement dans la journée, puis à prendre le départ du premier parcours côtier du jour « à l’arrache » :

« Nous avons terminé notre run à la bourre et pris le départ du premier parcours côtier dans la foulée, a déclaré Alan Roura en fin de journée. Vues les conditions, nous n’étions clairement pas au taquet. Je l’ai joué petit bras. Les conditions étaient très instables, avec des rafales à 32 nœuds : nous ne voulions pas prendre de risques ».

Une première manche courue sous principe de précaution, avant de se rebeller lors de la seconde une fois le team en confiance.

« Un premier podium qui prouve la fiabilité du bateau »

Car lors de la manche suivante, Alan et ses équipiers ont réalisé une toute autre performance.

« Sur le second parcours, nous nous sommes un peu énervés, avoue Alan. Nous avons été deuxièmes pendant un bon bout de temps, jusqu’à la première bouée, derrière Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en peloton) et juste devant Crédit Mutuel Bretagne. Avant de se faire remonter sur le dernier bord, au reaching très ouvert, où les étraves plus larges sont de nouveau passées devant.  Mais nous terminons malgré tout troisièmes, juste devant Bilou (à bord de Serenis Consulting) ! »

Si Alan parle tant de Roland Jourdain, dit Bilou, c’est que le marin aux multiples tours du monde à la voile n’est autre que l’une des idoles du jeune skipper suisse.

« Ça fait forcément du bien de terminer devant un homme que j’admire depuis toujours, a précisé Alan. Ça prouve qu’Exocet peut rivaliser avec les meilleurs. »

Avec ce premier podium, Alan Roura et ses équipiers savourent à la fois le respect naissant dans le regard de leurs concurrents et la satisfaction de naviguer à bord d’un voilier dorénavant 100% fiable. Et, évidemment, de gagner en crédibilité. Dimanche, les huit Class40 s’affronteront de nouveau en baie de Douarnenez avec, peut-être, de nouvelles performances ‘inattendues’ de Be.Brussels.

Le début dans : Grand Prix Guyader, jour 1

La suite dans : Grand Prix Guyader, jour 3

Toutes les photos dans la médiathque

Newsletter

Photo de la semaine

Alan, 12ème du Vendée Globe

FinishRoura 12th-300 

Facebook Slider
Facebook Slider